Crevette Drimo

Desciption:

Crevette drimo Gnathophyllum elegans est une crevette pouvant atteindre une taille de 40 mm maximum (27 mm pour les mâles et 40 mm pour les femelles). Son corps oblong a un aspect très particulier en forme d’obus. La carapace est lisse. La couleur générale du corps tourne autour de nuances de brun carmélite ponctuée de nombreux petits points jaune doré.Le céphalothorax est terminé à l’avant par un petit rostre blanc bien visible, court et étroit. Celui-ci porte cinq dents supérieures et une dent inférieure (sous le rostre).

Les quatre antennes de la drimo, épineuses à leur base, sont violettes translucides. Leur longueur correspond à la longueur du corps de la crevette. Le pédoncule des yeux est plutôt jaune et les jolis yeux, bleus.

L’animal possède dix pattes. Les pinces sont portées par les deux premières pattes de couleur blanche. La première paire de pattes est beaucoup moins développée que la seconde paire, plus grosse. Les autres paires de pattes, graciles et destinées à la locomotion (les péréiopodes), montrent une teinte bleue à violette. Le dernier segment de l’abdomen, juste avant le telson, est violet. Derrière cet anneau violet, les pièces natatoires de la queue sont arrondies, blanches et ciliées.

Alimentation :
La crevette drimo se nourrit de vers et de petits mollusques.
Elle chasse la nuit et reste à l’abri sous les rochers durant la journée.
Notons que des aquariophiles ont pu observer qu’en milieu artificiel, Gnathophyllum elegans semblait apprécier les actinies et ont précisé que la crevette les dévorait de l’intérieur…

Habitat :
Capture crevette drimo
La crevette drimo vit entre la surface et quarante mètres de profondeur, sous les pierres, sur des parois rocheuses et des substrats durs (coralligène), plus rarement dans les herbiers. On la trouve également très souvent dans les grottes sous-marines.


Reproduction :
La reproduction de Gnathophyllum elegans, espèce gonochorique, est de type sexuée. L’espèce présente un dismorphisme sexuel : les femelles sont plus grandes que les mâles. La période de ponte se situe entre juillet et septembre. C’est, comme chez beaucoup d’Arthropodes, la femelle qui porte les œufs. Ceux-ci sont de couleur brun-violacé, lie-de-vin.

Divers :
Il est possible d’observer de singulières différences de couleurs, d’un individu à l’autre et notamment des écarts de transparence chez le même individu entre le jour et la nuit. Il a été observé, en aquarium, des crevettes drimo qui devenaient quasiment transparentes la nuit. Peu de rapports très explicites en ce sens dans le milieu naturel à notre connaissance même si l’on peut trouver sur certains sites web des photos de crevettes drimo très claires, évoquant un début de coloration nocturne plus transparente.

 

Source: Dori, Wikipedia.

Posted in Faune et Flore, Lanzarote | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

Poisson trompette

Aulostomus maculatus

poisson trompette

Description :
Ce poisson au corps long et mince a une taille comprise entre 45 et 75 cm mais peut atteindre parfois 90 cm.
Son long museau en forme de trompette est une caractéristique remarquable qui lui a donné son nom commun.

Cette forme résulte de la soudure des maxillaires.
La bouche est extensible et porte un barbillon sur la mâchoire inférieure.
La nageoire dorsale se compose de 8 à 13 épines bien séparées et d’une deuxième partie décalée très en arrière en face de la nageoire anale.
Les nageoires pelviennes sont petites et situées au milieu du corps.
Spécialiste du camouflage, le poisson-trompette adopte différentes livrées. La plus commune est rougeâtre avec un réseau de lignes blanches et quelques petits points noirs. Il peut cependant arborer une coloration argentée, jaune, bleue ou verte.

Habitat :
Le poisson trompette fréquente les eaux peu profondes – de la surface à une vingtaine de mètres de profondeur – des herbiers marins et des récifs coralliens dans lesquelles il se maintient caché et immobile. La tête souvent incliné vers le bas, voire à la verticale, le poisson trompette essaye de se fondre dans son entourage marin immédiat pour échapper à ses prédateurs.
Le poisson trompette est un poisson solitaire.

Alimentation :
Le poisson-trompette est un des plus voraces piscivores du récif. Petits poissons (demoiselles, blennies, cardinaux, larves) et occasionnellement des crevettes font partie de son menu. poisson trompette
Son museau lui permet de dénicher ses proies dans les interstices les plus profonds et sa bouche agit comme un aspirateur. Très extensible, elle lui permet d’avaler des proies de taille relativement importante.

Il chasse en général en solitaire mais il n’est pas rare de voir plusieurs individus patrouillant ensemble.

Reproduction :

La fécondation est externe. Les œufs sont dispersés en pleine eau. Les larves connaissent un stade pélagique qui participe à la dissémination de l’espèce.

Divers biologique :
Nageur peu habile mais capable toutefois d’accélérations fulgurantes, le poisson-trompette est un champion du camouflage. poisson trompetteIl se tient très souvent en position verticale, tête vers le bas imitant parfaitement les hautes tiges des gorgones arborescentes (Plexaurella par exemple), et adoptant par la même occasion une livrée assortie au paysage.
Il passe ainsi inaperçu auprès de ses prédateurs (mérous et lutjans) et de ses futures proies sur lesquelles il plonge comme une flèche. La position verticale lui permet de masquer sa présence mais c’est aussi sa position d’attaque. Il est également passé maître dans l’art de se dissimuler derrière des poissons plus gros que lui, souvent des herbivores, toujours dans le but de fondre sur ses victimes par surprise. Il n’hésite pas non plus à confisquer son butin à son « compagnon » de chasse.

 

 

Source: dori, wikipedia, diving in canaries.

 

Posted in Faune et Flore | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

Corail noir

Description et caractéristiques
Ce sont des organismes qui se retrouvent généralement au niveau de la zone intertropicale et qui possèdent la particularité de ne pas avoir recours à la photosynthèse pour leur croissance, ce qui leur permet de vivre dans des endroits sombres ou à grande profondeur.

corail noirContrairement aux coraux scleractiniaires (coraux tropicaux bâtisseurs de récifs), ils ne possèdent pas de squelette calcaire et tirent leur nom d’antipathaires de la substance organique qui compose leur exosquelette,  l’antipathine (protéine proche de la chitine disposée en couches concentriques). C’est également cette substance qui est responsable de la couleur sombre et brillante de leur squelette, leur donnant leur nom vernaculaire (mais quand ils sont vivants, ils sont généralement colorés, leur coenenchyme dissimulant le squelette).

Le squelette est recouvert par de fines petites épines. Les polypes ont 6 tentacules, qui sont rarement de taille égale, et dépourvus de disque oral. Ces polypes peuvent être très denses, et leurs tentacules peuvent s’étendre dans de grandes proportions. Certaines colonies rappellent par leur forme les gorgones, mais d’autres sont en forme de fouet (non ramifiées), d’autres encore de plumes, et peuvent mesurer entre 10 cm et jusqu’à plus de 3 m de long. Les colonies semblent unisexuées, et la reproduction, déclenchée par signal chimique, se fait en pleine eau. Quand la larve (planula) se fixe, elle développe rapidement un crampon d’attache depuis lequel elle grandit, à un rythme d’environ un ou deux centimètres par an (sur cette base, une colonie abyssale a été estimée à 4 000 ans).

Les coraux noirs sont appréciés en bijouterie, même s’ils y sont moins adaptés que leurs cousins comme le corail rouge, leur squelette étant moins minéralisé. Du fait de leur croissance extrêmement lente, toutes les espèces sont protégées par la CITES, et leur récolte strictement soumise à autorisation.

Biotope 

Antipathella subpinnata est une espèce rare et localisée qui vit principalement entre 50 et 200 mètres de profondeur.

corail noirEn Méditerranée, les observations en dessous de 100 mètres sont à considérer comme occasionnelles. La température de l’eau serait l’un des principaux facteurs environnementaux déterminant cette distribution, cette espèce ne supportant pas de température supérieure à 15°-16° C. La distribution est également fortement dépendante de la présence de particules en suspension dans l’eau. Cette espèce est principalement localisée dans les zones où les particules ont tendance à s’accumuler ou sont véhiculées par de forts courants.
Le corail noir est fixé aux roches ou autres substrats durs. Il est également capable de coloniser les structures métalliques des épaves.
La distribution, très fragmentée, présente dans certains environnements spécifiques une densité très importante avec plus de 5 colonies par m2. Jusqu’à 100 colonies ont été observées sur le même site, couvrant une surface de 40 m2. En 2009, une population d’environ 30 000 colonies a été découverte dans le détroit de Messine, entre la Sicile et le sud de l’Italie, à une profondeur de 55 à 100 mètres.

Alimentation

Le corail noir est un filtreur passif. Un fort courant est indispensable pour lui apporter des proies planctoniques, qu’il capture à l’aide de ses polypes, par le biais de leur couronne de tentacules lisses, munis de cellules spécialisées : les cnidocytes. Il est également possible qu’il se nourrisse d’éléments nutritifs dissous dans l’eau de mer.

Reproduction 

La reproduction du corail noir est mal connue, peu d’études traitent de ce sujet.

Chez A. subpinnata, les sexes sont séparés. Cette espèce se reproduit principalement par pontes : les œufs et le sperme sont libérés dans l’environnement où a lieu la fécondation.
corail noirLa reproduction aurait lieu au cours de la période estivale, cette saisonnalité étant corrélée aux fluctuations de température de l’eau. Une étude a montré que les colonies ne sont pas fertiles en septembre-octobre quand la température de l’eau est en dessous de 14° C. En revanche, des colonies fertiles sont observées au mois d’août quand l’eau de mer est plus chaude (16° C).

La reproduction asexuée, par détachement de polypes, serait également un mode de multiplication, comme cela a été démontré pour l’espèce A. fiordensis.

Le corail noir est connu pour avoir une croissance relativement lente et une longévité importante.

Divers

Le squelette de couleur foncée (du marron au noir) n’est pas calcifié mais kératineux.
Il est formé d’une protéine à base de soufre appelée antipathine.

Les coraux noirs sont appréciés en bijouterie. Le squelette est facile à travailler et le rendu qui en résulte est satisfaisant. Ils figurent parmi les gemmes organiques qui continuent d’être vendues et utilisées bien que la convention de Washington s’y oppose.

 

Source: wikipedia, doris

Posted in Faune et Flore | Tagged , , , , | Leave a comment

Cadenas amour

Les amoureux s’accrochent aux cadenas d’amour.

cadenas amour

 

« Pour la vie »,              « Je t’aime à la folie », « Je t’aime à mourir »,

 

 

il y en a des milliers comme cela. On les appelle les lovelocks, les cadenas d’amour. Ils envahissent les parapets des ponts des grandes villes du monde. Chaque cadenas accroché est un vœu pour l’amour eternel.

Les cadenas d’amour sont des cadenas que des couples accrochent sur des ponts ou des équipements publics de grandes villes mondiales (Paris, Rome, puerto del carmen etc.) pour symboliser leur amour.

Il est d’usage de jeter ensuite la clé, par exemple dans le fleuve ou l’océan.

L’origine de la pratique est floue et les histoires divergent.

Le cadenas comme preuve d’amour est ancien : on rapporte la pratique au temps où la ceinture de chasteté préservait les femmes de l’infidélité pendant que leur mari partait en croisade !

cadenas amour

En Serbie, cette tradition existe sur le pont Most Ljubavi depuis la Première guerre mondiale. Elle est restée peu connue jusqu’à sa description dans le poème Molitva za ljubav (prière pour l’amour) de la célèbre poétesse serbe Desanka Maksimovic pendant la deuxième moitié du xxe siècle

Une légende ancienne raconte que c’est à Cologne, en Allemagne, que tout a commencé. Là-bas, les amoureux déposent des cadenas sur la grille du pont Hohenzollern et jettent la clé dans le Rhin.
Certaines sources font remonter l’origine de cette coutume aux années 1980, où en Hongrie des cadenas ont commencé à être accrochés sur la grille du chemin reliant la mosquée à la cathédrale de la ville de Pecs.

Les Italiens affirment que la coutume provient du roman d’amour « Ho voglia di te », J’ai envie de toi , de Federico Moccia, dans lequel les deux héroïnes accrochent un cadenas avec leurs noms sur un lampadaire du Ponte Milvio près de Rome, jettent la clé dans les eaux du Tibre et s’embrassent profondément…

cadenas amour

A Lanzarote nous pouvons retrouver ces cadenas d’amour tout le long de la promenade de la plage. Des milliers de personnes des 4 coins du monde sont venues cadenacer leur amour avec cette symbolique pour le rendre éternel.

A chaque fois que vous emprunterez cette promenade les milliers de cœur vous rappelleront la puissance et l’omniprésence de l’amour autour vous.

 

 

 

Source : wikipedia, rfi, holalanzarote

Posted in Divers, Lanzarote | Tagged , , , , , | Leave a comment

Le spirographe

 

Ce beau petit « palmier » sous-marin est en réalité un ver annélide ou spirographe, dont le corps est caché dans un long tube fabriqué par l’animal.          

A Lanzarote, nous pouvons observer entre autre la Sabelle. C’ est un genre de vers annélide polychètes marins ou spirographe  appartenant à la famille des Sabellidae.

spirographeDescription : La sabelle est un ver segmenté qui vit dans un tube cylindrique membraneux lisse constitué de particules de vase agglomérées par du mucus. Les tubes peuvent mesurer 30 cm de longueur. Ils sont enfoncés verticalement dans le sable ou dans le gravier et dépassent du substrat d’une dizaine de centimètres. Le diamètre des tubes est compris entre 3 et 8 mm. Il n’y a pas d’opercule.

spirographe

Le corps est divisé en 2 régions distinctes : une région antérieure thoracique à segments peu nombreux et une région postérieure abdominale à segments très nombreux. Le premier segment porte une collerette quadrilobée. Les branchies constituent un panache terminal entourant la bouche et s’ouvrant en entonnoir. Elles sont formées de 2 lobes branchiaux semi-circulaires sensiblement égaux portant chacun 8 à 45 filaments. Les filaments sont garnis de 2 files de barbules ciliées. Les branchies permettent à l’animal de se nourrir et de respirer en captant des particules nutritives et l’oxygène dissous dans l’eau. Les filaments présentent des zones de taches ou des bandes de couleur variée (brunâtre, rougeâtre, violacée).

spirographeL’animal en lui-même est jaune ou gris violacé et mesure de 15 à 20 cm de longueur. Il vit dissimulé à l’intérieur de son tube, seul son panache branchial étant visible.

Habitat : Vit enfoncé dans la vase ou le sable des herbiers à Zoostères ou à Posidonies.

Alimentation : Comme tous les annélides polychètes sessiles, la sabelle est un animal filtreur. Les filaments sont garnis de 2 files de barbules ciliées. Les cils sont recouverts d’un mucus adhérent qui permet la collecte des particules alimentaires. Les battements des cils amènent les particules alimentaires vers la bouche.

spirographeReproduction : Les sexes sont séparés. La reproduction est annuelle et se produit au printemps. La fécondation, externe, a lieu dans l’eau de mer après émission des gamètes. Les larves sont planctoniques. Après métamorphose, les juvéniles se sédentarisent et mènent une vie sédentaire semblable à celle des adultes.

Divers : La sabelle est sensible aux vibrations et à la lumière : elle se rétracte dans son tube dès qu’on l’approche ou qu’elle reçoit un éclair de flash. Une fois retirée de son tube, la sabelle ne peut pas en reconstituer un nouveau et dépérit très rapidement. La sabelle peut régénérer facilement son panache branchial ainsi que ses segments antérieurs. Souvent, cette régénération est accompagnée d’anomalies dans la taille des branchies ou dans le nombre des segments thoraciques.

Source: wikipédia, doris.

Posted in Faune et Flore | Tagged , , , , | Leave a comment

L’histoire de Lanzarote.

Lanzarote,autrefois appelée en français Lancerotte, est une île d’Espagne située dans l’océan Atlantique et faisant partie des îles Canaries.

0332-Canaries-20170525-134951Administrativement, l’île fait partie de la province de Las Palmas dans la communauté autonome des îles Canaries. Peuplée de 142 517 habitants, elle est la troisième plus peuplée des îles Canaries après Tenerife et Grande Canarie.

Couvrant une superficie de 845,94 km2, elle est la quatrième plus grande île de l’archipel. Arrecife est le siège du cabildo insulaire.

Depuis 1993, l’île est reconnue réserve de biosphère par l’Unesco. Dans le centre-ouest de l’île se trouve le parc national de Timanfaya, l’une des principales attractions de l’île.

Un peu histoire !!!!
Lanzarote est habitée depuis au moins deux millénaires. Connus sous le nom de mahos ou mahoreros, les habitants de l’île feraient partie des peuples guanches. L’origine de ces peuples serait amazighe ou berbère. los-guanches-conquista-canariasQuelques similitudes ont été repérées entre leur langue et le berbère touareg, ce qui a soulevé l’hypothèse de vagues migratoires berbères successives depuis l’Afrique du Nord.

 

Les recherches ont déterminé que l’organisation sociale était adaptée aux conditions de l’île, pauvre en ressources. La hiérarchie était patriarcale et héréditaire, exercée par des rois ou menceyes qui étaient élus par les nobles. Leur justice, qui était extrêmement dure selon les premiers visiteurs européens, s’administrait sur la place publique ou tagoror.

Les anciens Mahoreros vivaient d’élevage, de coquillages du bord de mer, de la collecte de fruits et possédaient une agriculture très limitée. Ils ne connaissaient pas les métaux et avaient perdu les connaissances concernant la navigation océanique. Ils vivaient dans des grottes ou des huttes de pierre semi-enterrées, les casas hondas, se couvraient de peaux de chèvres non tannées et s’alimentaient de gofio, de viande de chèvre et de poisson. Presque toutes les chroniques parlent de leur caractère paisible et hospitalier et de leur goût pour la musique et la danse.

L’île de Lanzarote était déjà connue dans l’Antiquité. Elle fut visitée par les Phéniciens qui venaient y chercher la orchilla, la précieuse teinture rouge qui pousse sur les roches orientées au nord de l’île.

lancelot maloiselEn 1312, le navigateur génois Lancecot Maloisel redécouvrit l’île de Lanzarote pour l’Europe et lui donna son nom actuel, qui apparaît pour la première fois sur la carte d’Angelino Dulcert en 1339. Pendant les cinquante années qui suivirent, plusieurs expéditions, ou plutôt razzias, furent organisées à la recherche d’esclaves, de peaux et de teintures. Commence alors le déclin de la population aborigène.

 

malocello

En 1377, Ruiz de Avendaño, commandant corsaire de la flotte castillane, fait naufrage après une tempête sur l’île de Lanzarote, où il est reçu par le roi Zonzamas qui lui offre l’hospitalité du lit de la reine Fayna. De cette relation naîtra la princesse Ico, blanche et blonde, mère du dernier roi de Lanzarote, Guardafia.

En 1393, le noble castillan Almonáster arrive à Lanzarote. Lorsqu’il retourne dans la péninsule Ibérique, il ramène avec lui des autochtones et certains produits agricoles.

 

Les premières expéditions européennes qui vinrent à la recherche d’esclaves faisaient tout d’abord escale à Lanzarote et à La Graciosa, îles les plus proches de la péninsule ibérique. Il s’ensuivit un déclin démographique pendant le xive siècle, si bien que lors des premières expéditions de conquête, la population était en net recul.

La conquête définitive de l’île se produit avec l’expédition des mercenaires et des aventuriers normands Jean de Béthencourt et Gadifer de La Salle, au service d’Henri III de Castille.

À leur arrivée sur l’île en 1402, il ne reste que trois cents autochtones et les expéditionnaires s’établissent sur la côte du Rubicon, dans le sud de l’île. À la suite de l’essai infructueux de conquête de Fuerteventura, Béthencourt retourne en Castille et il se voit offrir la seigneurie de Lanzarote. À son retour, la résistance des autochtones a été réprimée à feu et à sang par Gadifer de la Salle. Après les échecs successifs de conquête des autres îles et étant donné le peu d’intérêt commercial que recélait alors Lanzarote, Jean de Béthencourt cède la seigneurie de l’île à son parent Maciot de Béthencourt.

La première colonie européenne dans les îles Canaries en 1402 s’établit à l’extrémité sud de la municipalité de Yaiza, dans la zone connue sous le nom El Rubicón, là où la conquête de l’archipel a commencé. Dans cet endroit se trouvait la cathédrale de Saint Martial de Limoges. Cette cathédrale a été détruite par les pirates anglais au XVIe siècle et on trouve toujours à Femés, l’ermitage de Saint Martial de Limoges dédié à ce saint. Ce diocèse a été transféré en 1483 à Las Palmas de Gran Canaria (Diocèse des Canaries).

 Lanzarote devient une seigneurie féodale qui passe des mains des descendants de Jean de Béthencourt à des nobles andalous comme le comte Niebla, Hernán de Peraza et Pedro Barba.

En ces premières années, un important contingent d’origine berbère est amené sur l’île afin de la repeupler. Ce nouvel apport se mêlera à la population aborigène et aux colons européens.

Pendant les siècles suivants, l’île maintiendra une structure de pouvoir féodal jusqu’à l’abolition de la seigneurie par les cours de Cadix en 1812.

Du fait de sa proximité des côtes africaines, Lanzarote sera l’objet d’attaques de pirates berbères et européens.

En 1586, le corsaire berbère Amurat prend l’île avec cinq cents hommes et capture la famille du seigneur.

En 1618, Soliman envahit et rase l’île. Lors de sa dernière expédition à la recherche de l’Eldorado, Sir Walter Raleigh attaque Arrecife en 1617 et rase la ville. La population se réfugie pendant les attaques dans la cueva de los verdes, la « grotte des verts ».

Source : wikipedia

 

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Carnaval de Lanzarote

Sur les iles canaries, le carnaval est une véritable institution et ce depuis le XVème siècle !!

carnival-costa-teguise-lanzarote-2018.1513780032

Le Carnaval aux canaries est une tradition fortement enracinée et qui, comme beaucoup d’autres carnavals, a son origine dans la transgression des normes pendant les jours précédant le carême chrétien.

Le carnaval des Îles Canaries est une explosion de gaieté, de musique et de couleurs.

Les rues se teignent de fêtes, l’air s’imprègne d’amusement sur tous les recoins des îles. carnaval
Pendant quelques semaines, c’est toute une population qui vit pour un événement auquel elle participe activement.
C’est un carnaval fait pour et par le peuple. Plusieurs mois avant le début des réjouissances, les habitants des iles canariennes passent leur temps libre à l’organiser : les uns répètent les morceaux de musique qu’ils interpréteront dans les rues, les autres commencent à confectionner les costumes de couleurs et de paillettes qu’ils endosseront pour l’occasion.

carnival-puerto-del-carmen-lanzarote-2018.1516256704

Le carnaval à Puerto Del Carmen du 15 au 18 février

Le theme de cette année est la foret enchantée.

Venez Déguisés !!!!

 Source: le routard, guide to canary island.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

La seiche

 

Description: La Seiche commune (Sepia officinalis) est une espèce de céphalopode.

seicheLongue de 20 à 30 cm (tentacules compris), elle possède un flotteur interne (l’os de seiche) qui joue aussi un rôle d’endosquelette et peut-être de réserve minérale. Sa tête porte des bras courts munis de ventouses, ainsi que deux grands tentacules et deux très gros yeux.

Les jeunes sont appelés seichons ou sépions. Ils grandissent et se nourrissent dans l’œuf qui est alors recouvert d’une « peau » transparente. La seiche est dotée comme tous les céphalopodes d’un œil inhabituellement grand et complexe chez les invertébrés, qui lui offre une vision sophistiquée. Douée de mimétisme, elle peut changer de couleur grâce aux chromatophore de sa peau, qui sont gouvernés par le cerveau. Comme le poulpe, grâce à ses tentacules elle peut saisir et manipuler des objets.

Elle projette un liquide noir, appelé sépia par un organe spécifique : l’entonnoir (débouchant dans la cavité palléale). Ce liquide, aussi appelé « encre » ou « noir de seiche » lui permet de se dissimuler pour prendre la fuite.

seicheLa seiche fait partie des espèces qui comme les mammifère et les oiseaux, ont développé d’importantes capacités d’apprentissage par observation et de mémorisation (certains parlent même d’intelligence tant elle est capable de trouver des solutions à des problèmes).

Habitat: Cette espèce est largement répartie dans tout l’océan Atlantique, de la Baltique à l’Afrique du Sud

On trouve la seiche commune dans différents milieux sur le plateau continental, souvent à profondeur moyenne, principalement sur les fonds sableux (où sa forme aplatie et sa coloration lui permettent de passer inaperçue) et dans les herbiers, souvent près de la surface mais aussi jusqu’à 200 m de profondeur La femelle dépose ses œufs sur les côtes.

Alimentation: La seiche est un prédateur qui ne mange que des proies vivantes (dont des juvéniles de ses propres prédateurs, ce qui est très rare chez les invertébrés). Elle chasse et mange des crustacés (crabes et crevettes surtout) et de petits poissons.

seiche

Reproduction : Les seiches s’éloignent des côtes durant l’hiver et s’en rapprochent à partir du printemps, pour s’y reproduire. La seiche pond entre 150 et 4000 œufs2 entre juin et juillet. Après la reproduction, les adultes meurent.

Durant la phase de reproduction, la seiche a recours à des danses nuptiales durant lesquelles elle change rapidement de couleurs (passant par exemple de noir à vert fluo en quelques millisecondes). La femelle, après l’accouplement, gardera les œufs quelques jours puis les pondra sur une surface abritée.
Il n’y a pas de stade larvaire chez les Seiches : dès leur naissance les nouveaux-né sont des copies conformes, miniatures, des adultes.

Divers: Il a été montré que la mémoire de la seiche se développe précocement dans son ontogenèse. Son cerveau est encore plus gros proportionnellement que celui du poulpe. On a noté qu’il y a un dimorphisme sexuel cognitif, une différence entre mâles et femelles dans le choix des stratégies de réponse pour l’orientation dans un labyrinthe, comme chez l’humain, les primates, le rat ou l’oiseau.

Sources: Wikipedia, Doris.

 

Posted in Faune et Flore | Tagged , | Leave a comment

Le végétarisme

Le végétarisme est une pratique alimentaire qui exclut la consommation de chair animal.

bebe cochon

Le végétarisme est pratiqué pour des motivations diverses. Certains sont végétariens pour des raisons éthiques, religieuses, culturelles ou liées à la santé. D’autres facteurs peuvent motiver l’adoption d’un régime végétarien : la critique des méthodes de traçabilité, d’élevage et d’abattage, l’accès aux denrées alimentaires, l’impact environnemental des modes de production et de prélèvement de ces dernières, les économies d’énergies et d’eau ou encore le refus par principe de l’exploitation animale.

Plusieurs études tendent à montrer qu’une alimentation végétarienne aurait un effet bénéfique sur la santé — diminution des risques de maladies cardio-vasculaire et de diabète notamment — et sur l’espérance de vie. Pour autant, cet avantage des régimes sans viande est moins important lorsqu’on les compare avec des régimes omnivores sains.

sardineDans le langage courant, toutes les pratiques alimentaires excluant la chair animale mais incluant la consommation d’autres produits d’origine animale sont appelées « végétarisme » et leurs pratiquants « végétariens ».

 

Les premiers pas dans le végétarisme

Après avoir mangé de la viande ou du poisson pendant des années, il pourrait paraître difficile de remettre en cause toute une alimentation du jour au lendemain. Pourtant, rien n’est plus facile que de manger végétarien, comme le font plus d’un million de personnes en France.

agneaux

L’adaptation pour passer à une alimentation végétarienne n’est pas plus compliquée que l’adaptation à la cuisine d’un pays étranger.

De nombreuses recettes peuvent facilement être adaptées. En allant puiser dans la cuisine du monde, l’alimentation végétarienne est alors bien plus variée que la cuisine traditionnelle. Les cuisines libanaise ou indienne offrent par exemple un large choix de plats végétariens.

Pour commencer, le plus simple est de remplacer la viande et le poisson par des galettes de céréales, soja… que l’on trouve désormais dans un grand nombre de magasins, y compris les supermarchés.

 

Source: https://www.wikipedia.org/

Posted in Divers | Tagged , , , | Leave a comment

Salon de la plongée

photo salon plongeeAquasport Diving Lanzarote

se fera un plaisir de vous accueillir au salon de la plongée à Paris du 12 au 15 janvier.

Stand D03

 

Nous sommes pressés de revoir et d’accueillir nos plongeurs !!

Et nous nous ferons une joie de rencontrer et renseigner tous les autres !!!!

salonplongee2018

 

Posted in Divers | Tagged , , , | Leave a comment