La cigale de mer

IMG_3886Description: La cigale de mer est un crustacé de la famille des Scyllaridés. De taille moyenne à petite, elle mesure de 20 à 50 cm. Sa carapace brun orangé est massive, aplatie et quasiment rectangulaire. Elle possède une paire d’antennes courtes et segmentés de couleur violette. Ces antennes ont une forme particulière: elles sont composées de deux larges lames superposées plus ou moins articulées. La première, fixée à la carapace, présente de larges épines sur ses bords. La seconde, qui constitue l’extrémité de l’antenne est arrondie. Son abdomen est muni d’épines et d´une queue composée de segments en forme d´éventail nommé le telson. Les pattes de la cigale de mer sont dépourvues de pinces. Exception pour les femelles qui en ont une sur leur 5 ème pattes pour l’entretien des œufs qu’elle porte sous l’abdomen.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Habitat: Ayant un mode de vie plutôt nocturne, vous pourrez l´observer accrochée sous les rochers, dans des grottes, les failles ou elle va se confond avec la couleur de la paroi. La discrétion est son mettre d ordre. C´est le seul moyen de défence qu´elle à pour se protéger de ses principaux prédateurs comme les mérous les balistes, les poulpes… Cachée entre 3 et 100 m de profondeur, on la retrouve généralement dans les océans et mers chaudes de Méditerranée jusqu´au Portugal.

Alimentation: La cigale se nourrit de petits invertébrés, généralement des mollusques comme les patelles ou les ormeaux. Mais elle est aussi nécrophages c´est a dire qu´elle se nourrit d’ organismes morts, c´ est pour cela qu´on la retrouve souvent coincées dans les nasses ou les filets où elle est entrée pour dévorer les appâts et les poissons capturés.

1655747_931598383557356_8957591448181898299_oReproduction: On les retrouve chaque années de la fin du printemps à l´été , dans les grottes ou des cavités, parfois à faible profondeur pour leur période de reproduction. C´est la femelle qui porte les œufs. Ils sont accrochés sous ses segments abdominaux jusqu’à leur éclosion. Par la suite , les larves subiront plusieurs métamorphoses jusqu’a leur stade adulte.

Divers: Très recherchée pour sa chair, la cigale de mer à fait l’objet d’une pêche intensive pendant de nombreuse année. Aujourd´ hui protégée en France par l´arrêt du 26 novembre 1992 et malgrès les mesures de protection prise en Europe, elle est toujours prisée par les chasseurs et les plongeurs.

Ne vous fiez pas à son apparente lenteur, la cigale des mer peut se déplacer très vite en nageant à reculons si elle se sans menacer.

Sources: Doris, aquaportail, mer littoral, wikipedia

Posted in Faune et Flore | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

Crabe Flèche

LanzaroteDescription : Araignée à nez pointu, crabe araignée ou encore crabe flèche ce petit crustacé de 4 à 6 cm au corps triangulaire brun doré prendra le nom que vous lui attribuerez. Son corps aux lignes plus sombres donne sur un rostre ( museau) long et pointu hérissé de petits poils raides. 10 pattes très longues (3 fois la longueur de son corps)  lui donne l´aspect d´une araignée d´ou son nom araignée à nez pointu. Des pinces d’ une couleur bleu violette sont à observer à chacune des extrémités de celle ci.

 

IMG_3355Habitat: Plus commun dans les Caraïbes, on le trouve également de la Caroline du Nord au Brésil. On le rencontre un peu partout dans le récif, dissimulée dans une anémone ou un oursin pour se protéger des prédateurs comme les mérou.Ou tout simplement dans les affleurements du récif. Lorsqu’ il sort de sa cachette pour chasser, on le croise parmi les coraux mous, les gorgones, les anémones ou encore les éponges.

Alimentation: Le crabe flèche est détritivore c´est à dire qu´ il se nourrit de débris d´animaux et végétaux.

Reproduction: C´est la femelle qui porte les oeufs au niveau dans ses pléopodes. Les pléopodes sont de petits appendice situées sous l’abdomen.

Posted in Faune et Flore | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

La Flabelline Mauve

DSC02814Description: La flabelline mauve est un petit mollusque et plus précisément un nudibranche de 3 à 5 cm. Dans un langage moins scientifique, on l’ appelle également limace de mer. Son corps allongé et épais est pourvu d’ une queue pointue mais courte. Sa tête comporte deux tentacules buccaux longs et lisses qui servent d’ organes olfactifs ainsi que des excroissance appelées rhiniphores. Les rhiniphores sont quand à eux les organes gustatifs de la flabelline. Elle possède également des cérates dorsaux réunis en groupe de 3 à 9, sortant de courts appendices latéraux et qui ondulent au gré du courant. Ces excroissances constituent les branchies de la flabelline lui permettant de respirer.

LanzaroteHabitat :Ce nudibranche se rencontre dans la mer Méditerranée mais également dans les eaux orientales de l’océan Atlantique. On va le retrouver entre 5 et 50 m sur des fonds rocheux riches en hydraires.

Alimentation :La Flabelline se nourrit de cnidaires tel que les hydraires. Les colonies d’hydraires se présente sous la forme de petits arbustes pourvus de nombreux filaments. La flabelline va les brouter et avaler les cellules urticantes, qu’elle va neutralise grâce à son mucus digestif pour ensuite le stoker dans des petite sacs à l’extrémité de ses papilles. Les cnidocystes ( substances urticantes des cnidaires ) redeviendront actifs et assureront la défense du nudibranche.

IMG_4279Reproduction : La flabelline est hermaphrodite, c ‘est à dire qu’un même individu est capable d’ être à la fois mâle et femelle. La femelle pond ses oeufs de couleur rose-violet en les enroulant tout autour des branches d’hydraires surtout du genre d’Eudendrium. Cinq à huit jours plus tard les oeufs éclosent pour donner naissance à de petites larves. Les rhinophores sont disposés en anneaux et la ponte est de couleur rose, en forme de tortillon enroulé le plus souvent autour des hydraires.

Sources: fran.cornu, Doris, olivierlecorre, auxbulles, cotebleu.

Posted in Faune et Flore | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

L’ Aloe Vera

Description: Aussi appelé « plante de l’immortalité » l’ aloe vera existe depuis la Une plantation d'aloe vera à Lanzarotte, sur le sable noir volcanique, avec une hampe florale en premier plannuit des temps. C’ est l’ une des plantes médicinales des plus puissante et des plus reconnue. Aujourd’hui sa réputation mondiale est en grande partie due à son utilisation en cosmétique, et plus précisément pour ses vertus hydratantes et cicatrisantes. Pour tout ceux qui on un peu abuser du soleil et oublier la crème solaire, l’ aloe vera deviendra votre meilleur ami… L’ Aloe vera est une plante vivace originaire de l’Afrique et du pourtour méditerranéens. Elle vit là où il fait chaud, ce qui fait de Lanzarote un endroit idéal pour la cultiver. Le sol volcanique chargé en minéraux permet lui permet de s’ adapter à merveille.

 

Conservation et production local: Le gel d’ aloe vera s’ oxyde et se détériore à la lumière. Privilégiez dont les flacons opaques et converser le à l’ abri de la chaleur. Le réfrigérateur fera très bien l’ affaire. Pour acheter local, voici les deux logos à observer:
-Pour Lanzarote: Logo de César Manrique  »Reserva de la Biosfera »
-Pour les Canaries: Deux oiseaux jaune et blanc bordés de bleu  » Elaborado en Canarias »

9-holandes_logo_tlThumbnailHandler.ashx

 

Composition: La pulpe d’ aloe vera concentre à elle seule une quantité impression­nante d’élé­ments naturels. Elle contient plus de 200 éléments natu­rels dont 80 nutriments. Riche en acides aminés, en éléments minéraux, en vitamines (vitamine A,C, E, B1,B2,B6…) et en enzymes. Elle regroupe principalement de nombreux aloe-vera-juice-728x400sel minéraux indispensables à notre corps comme le phosphore, potassium, calcium, chlore, fer, zinc… Notre corps a besoin de vingt acides aminés différents pour créer des protéines.

Pour vos produit à base d’ aloe vera, assurez vous que figure bien  » Aloe vera Barbadensis Miller » et non « Aloe vera ». L’ aloe vera doit apparaitre en 1er dans la liste des composant. Le gel pur quand à lui ne doit pas contenir d ‘ eau  » aqua ». Si il apparait en 1er dans la liste, il est probable que le pourcentage d’ aloe soit infime… Attention également au label  » bio ». Cela veut seulement dire que le gel est issu de l’ agriculture biologique. Les produit ajoutés et le processus de fabrication ne sont pas certifiés.

Bienfait: L’ aloe vera a des vertus miraculeuses, que ce soit en usage externe ou interne. Voici quelques bienfaits de cette plante :
Peau et cheveux :
- Hémostatique: permet d’interrompre le saignement
Anesthésique: suppression des sensations, en particulier la douleur
Bactéricide: anti-bactérien naturel
Cicatrisante: capacité de fermer et guérir les plaies
Hydratante: nourrit la peau en profondeur
- Cheveux: les vertus sont très intéressantes. Il renforce les racines, régénère les pointes, renforcer le cuir chevelu et donne brillance et souplesse.

cultureDetox : Le jus d’ aloe vera peut être une bonne option naturelle pour la détoxication. La consommation de jus d’ aloe vera est la solution idéale pour purifier notre corps car il contient de nombreux oligo-éléments, des vitamines et des minéraux qui permettraient d’aider le corps à lutter contre le stress quotidien, la pollution, la malbouffe…

Digestion : En plus de ses capacités de détoxification naturelles, le jus d’aloe vera peut améliorer le bien-être intestinal. Il peut réduire la quantité de bactéries présentes dans notre intestin en apaisant et réduisant les problèmes digestifs tels que les brûlures d’estomac.

Système immunitaire : Le jus d’ aloe vera contient beaucoup d’antioxydants qui agiraient c93c1d7689a0209997b96bd571147d5dcontre les radicaux libres de notre corps. Les radicaux libres sont des composés nocifs qui favorisent le processus de vieillissement. Ils sont aussi la cause de divers maux. Par conséquent, le fait de boire régulièrement du jus d’ aloe vera permettrait au corps d’accumuler des antioxydants pour lutter contre ces radicaux libres et stimuler le système immunitaire.

Perte de poids et régulation de l’énergie : Boire du jus d’ aloe vera permettrait au corps de nettoyer le système digestif. Les régimes sont souvent une source d’épuisement ou de fatigue, prendre de l’aloe vera quotidiennement permettrait de lutter contre ce type de maux. Cela signifie que le jus d’aloe vera aiderait à maintenir un poids corporel sain tout en apportant une sensation de bien-être et en augmentant le niveau d’énergie.

Sources: Aloemagasine, domainedesaloes, bienetbio, aloesanté, le canarie

 

Posted in Lanzarote | Tagged , , , , | Leave a comment

La Raie pastenague

Description: La raie pastenague ou pastenague commune est une raie de la famille des Dasyatidae. Son corps aplati, en forme de losange, est aussi large que long. La longueur totale de cette raie est généralement supérieure à 1 m, pour un poids variant entre 15 et 20 OLYMPUS DIGITAL CAMERAkg. La longueur maximale connue est de 2,50 m. La couleur de sa peau varie selon les individus: du gris-bleu voire roussâtre pour la face dorsale et une face ventrale claire. Ses yeux sont situés sur la face dorsale alors que la bouche, les narines et les fentes branchiales (cinq fentes de chaque côté) sont sur la face ventrale. La bouche est située assez en retrait avec de nombreuses petites dents pointue cher les mâles et en forme de molaire cher les femmes. La queue en forme de fouet, représentant 60% de la longueur totale. Elle possède un dangereux aiguillon venimeux. Sa queue agit comme un simple gouvernail et ne sert pas au déplacement. Ce sont ses grandes nageoires pectorales qui s’en chargent. Elles lui servent aussi à s’enfuir dans le sable.

 

Habitat: La raie pastenague est une espèce côtière. On la retrouve dans le nord-est de l’ Atlantique, en mer Méditerranée, en Polynésie et de la mer du Nord au Golfe de Guinée. DCIM100GOPROOn peut l’ observer entre 5 et 60 m de profondeur sur les fonds sableux ou sablo-vaseux, mais aussi dans les estuaires, de préférence dans les eaux calmes et abritées. Elle dépasse très rarement les 100m .

 

Alimentation: Chassant a l’ affût, la raie pastenague est un prédateur redoutable…Enfuie dans le sable, elle attend petit poissons, crabes, crevettes et invertébrés vivant sur le fond avant de les immobiliser et de les broyer avec sa mâchoire et ses dents. Les jeunes raies quand à eux, ne se nourrissent que de crustacés.

 

Reproduction: La pastenague est ovovivipare c ‘est à dire que l’ éclosion des œufs se fait dans le corps de la mère et elle rejette ensuite des petits déjà libres. Pour l’ accouplement, les nageoires pelviennes du mâle sont transformées en appendices copulateurs appelés OLYMPUS DIGITAL CAMERAptérygopodes. Les appendices ont des crochets qui vont permettre d’ agripper la femelle pendant l’accouplement. Une fois le transfert du sperme effectué, le mâle sécrète une autre substance qui ferme l’orifice génital de la femelle : ainsi, aucun autre accouplement ne pourra avoir lieu. Après 4 mois de gestation, la femelle mettra bas le long des côtes. Elle donnera naissance à 4 à 7 petits qui mesureront une dizaine de centimètres.

 

Généralités: Le venin a des propriétés hémolytiques, neurotoxiques et des impacts cardio-vasculaires. Il est thermolabile. La douleur provoquée par la piqûre est immédiate et croît rapidement, avec irradiation et formation d’un œdème. La cicatrisation est très lente, parfois avec surinfection.

Ce n’est pas un animal agressif, sauf s’il se sent attaqué.

Les plus grandes pastenagues se trouvent sur les côtes du Maghreb.

vlcsnap-2017-02-11-17h25m11s667

Sources : Wikipédia, Doris, Dinosoria

Posted in Faune et Flore | Tagged , , , , , , | Leave a comment

Le Barracuda

Description : Le barracuda est un poisson au corps allongé et cylindrique de couleur OLYMPUS DIGITAL CAMERAargentée avec des stries noires sur le dessus du dos. Sa tête pointue est munie d’ une mâchoire inférieure plus allongée. Elle est impressionnante de part sa dentition acérée et ses gros yeux, bien visibles. Le Barracuda possède 2 nageoires dorsales très espacées: la première est pourvue de 5 épines et la seconde, à l’arrière, est molle. Il dispose également d’une nageoire caudale en forme de « V » qui est de couleur jaunâtre. Le barracuda mesure généralement 60 cm pour un poids variant entre 5 et 10 kg. Les plus gros spécimens peuvent mesurer jusqu’ à 1,20m.

Habitat : Toujours près des côtes, les barracudas privilégient deux environnements en fonction de leur âge. Les petits et les moyens préféreront les eaux profondes au niveau du port. Ils auront besoin d’espace pour pouvoir se cacher dans la semi-obscurité afin IMG_2830d’ échapper aux dents de leurs aînés. Les grands spécimens sont systématiquement aux abords des ports. Dans un rayon de 500m autour du port, vous avez toutes les chances de voir un barracuda de grande taille. Les barracudas sont des poissons pélagiques qui vivent en solitaire ou en banc. Ils se rencontrent principalement dans la zone des 10 à 25 m de profondeur. Les bancs peuvent être en forme de spirale ou tout simplement en longueur lorsqu’ils se déplacent.

Alimentation: Le barracuda est piscivores c’est à dire qu’il se nourrit de poissons ( poulpes, seiches, crustacés…). C’est un redoutable prédateur qui chasse à l’affût et fonce sur sa proie d’un bond brusque. Dans les eaux à faible profondeur, il repère ses proies grâce à sa vue performante. Surtout actif de jour, il ne fait pas dans la dentelle et tout est bon pour assouvir son immense appétit. Le barracuda est attiré par le sang. De ce fait, un poisson harponné est une proie tentante et facile. Pêcheurs attention ! vous pouvez facilement vous faire prendre votre prise par quelqu’un qui aura un plus gros appétit que vous.

Reproduction: Les barracudas sont ovipares. C’est à partir de fin mai que commence la OLYMPUS DIGITAL CAMERAreproduction. Les femelles sont pleines d’œufs jusqu’à la fin de l’été et pondent jusqu’à 300 000 œufs en pleine eau. Les larves quand à elles se développeront dans du plancton. Malheureusement très peu de petits barracudas survivent jusqu’à leur deuxième année, essayant d’ échapper aux dents de leurs aînés.

Généralité: Le barracuda est attiré par ce qui brille dans l’eau. Cela peut lui rappeler la luisance d’un poisson. C’ est pourquoi on déconseille de se baigner avec des bijoux.

Le barracuda est très curieux, il n’hésite pas à s’approcher des plongeurs.

Sources : Mer var, aux bulles, dinosoria

Posted in Faune et Flore | Tagged , , , , , | Leave a comment

Le poulpe commun

Description : Le poulpe commun fait partie de la famille des céphalopodes : ce qui IMG_2968signifie tête-pieds. Comme tous les invertébrés, il n’a pas de squelette. Le poulpe est câlin, joueur, curieux, malin. Il faut d’abord vaincre toute appréhension: non il ne vous attaque pas, il ne mord pas, ni ne vous entraine dans les abîmes de l’océan. Le poulpe adulte a un poids moyen d’environ 3 kilos pour une taille de 60 cm. Il peut parfois atteindre 1,30 mètre. L’espérance de vie du poulpe commun est très courte et varie de un à deux ans maximum. Le corps du poulpe est constitué d’une tête globulaire portant de chaque côté, des yeux caractérisés par leur pupille horizontale. Il s’accommode aisément des changements de luminosité, mais ne discerne pas les couleurs. En revanche, il voit très bien de près comme de loin. Ses yeux sont mobiles et regardent dans toutes les directions. La tête est prolongée par un corps musculeux (le manteau) qui contient les organes ( appareils digestif, pulmonaire et génital). Sur la face ventrale du 14875898_10157797817310529_844428322_omanteau s’ouvre une large fente (la fente palléale) qui laisse entrer l’eau de mer où se trouvent branchies et viscères. Le manteau dispose de huit bras garnis de deux rangées de ventouses avec au bord un anneau adhésif mou qui lui assure une adhérence parfaite. Les bras ou tentacules peuvent porter jusqu’à 240 ventouses. Après amputation d’un bras, le poulpe peut le régénérer, retrouvant à la fin un membre parfaitement fonctionnel.

Habitat: Le poulpe commun est présent dans les eaux tempérées et tropicales du monde entier. Tout particulièrement en Méditerranée et en Atlantique Nord-Est. Il affectionne les fonds marins composés de pierres et de fonds rocheux, propices à l’établissement de son abri. Casanier, le poulpe à un comportement territorial, chaque ???????????????????????????????animal à son propre gîte. Il est sédentaire et défend avec ardeur son territoire. La distance sociale entre deux individus est d’une trentaine de mètres. Ses facultés mimétiques lui permettent de se confondre avec n’importe quel milieu.

Alimentation: Carnivore, le poulpe se nourrit essentiellement de crustacés et de mollusques. Sa bouche est située au centre de ses tentacules et est munie d’une puissante mâchoire telle un « bec de perroquet » qui lui permet de broyer sa nourriture. Les parties dures des carapaces et des coquilles sont rejetées. L’ abri du poulpe est bien souvent marqué par des déchets pour en masquer l’entrée. Pour chasser il se tient blotti dans les infrastructures rocheuses prêt à déployer ses longues tentacules pour capturer sa proie. Puis il lui injecte son venin pour la paralyser (ce venin est capable de tuer un lapin).

Reproduction: Le poulpe commun a une reproduction sexuée. La copulation peut durer des heures et se répéter plusieurs fois, soit avec le même partenaire, soit avec un autre. La femelle sollicite le partenaire en nettoyant obstinément ses ventouses; le mâle répond en exhibant les siennes et en tendant ses bras vers la femelle. IMG_3933Simultanément, les yeux s’entourent d’un cercle foncé. Le mâle introduit l’un de ses bras, dit « bras hectocotyle », dans la cavité palléale de la femelle pour la féconder. La période de ponte se fait de mars à novembre et dure de trois à huit semaines après l’accouplement. La femelle pond selon sa taille de 100 000 à 500 000 œufs environ 2 mm de longueurs, qu’elle pond en cordon et suspend au plafond de son abri. Chaque cordon de 10 cm environ , contient de 2 000 à 3 000 œufs. La ponte dure de 15 à 30 jours et l’incubation de 24 à 125 jours, selon la température. La femelle ne pense qu’à s’occuper de sa future progéniture et en oublie de s’alimenter. Après l’éclosion des oeufs, la femelle meurt.

Géneralité: Beaucoup de plongeurs « traumatisent » les poulpes en « jouant » avec eux jusqu’à ce qu’ils projettent leur encre. Le métabolisme mis en œuvre pour ces protections demande une forte dépense énergétique par l’animal qui est loin de considérer cela comme un jeu. Le poulpe est joueur mais laissez-lui l’initiative.

En cas de danger, le poulpe possède un atout qui lui permet de dissimuler sa fuite et tromper le prédateur. Un « nuage d’encre » puisé dans la « poche du noir », est émis en petits jets. Ce leurre sombre qui semble dessiner la forme du poulpe peut persister une dizaine de minutes.

Sources: Auxbulles, doris, larousse, wikipedia .

Posted in Faune et Flore | Tagged , , , , | Leave a comment

Doris Dalmatien

Description: Le doris dalmatien aussi appelé « doris maculé » ou « doris léopard » est un nudibranche de la famille des Discodorididae. Il mesure de 5 à 12 centimètres mais est OLYMPUS DIGITAL CAMERAfacilement reconnaissable grâce à son corps ovale et plat qui est recouvert de taches brunes sur fond blanc. Ces taches sont réparties de façon aléatoire, et ont probablement pour rôle de signaler à des prédateurs qu’il n’est pas comestible. Des spicules minérales sont présentes dans sa peau pour le rendre immangeable. Sur la partie arrière du corps, le doris dalmatien possède une branchie en forme de plume composée de huit appendices à trois ramifications pour respirer.Il possède également deux rhinophores* sur la partie avant du corps. Ces rhinophores sont des organes olfactifs, comportant vingt-cinq lamelles. Lorsqu’il se sens en danger, le doris rétracte branchies et rhinophores. Il faut donc être très attentif pour réussir à les observer en plongée. Pour se défendre, ce nudibranche peut émettre des substances répulsives et toxiques dans l’eau.
Rhinophores : organes olfactifs ayant l’allure de petites antennes et situées sur la tête.

Habitat: Le doris dalmatien vit principalement en Méditerranée mais a aussi été observé img_4244dans l’Océan Atlantique (côte basque, îles Canaries) principalement dans les zones sombres telles que les grottes et les surplombs. On peut le trouver à toute profondeur, généralement sur l’éponge pierre Petrosia ficiformis dont il se nourrit exclusivement.

Reproduction: La reproduction est sexuée, les doris dalmatiens sont hermaphrodites. L’orifice génital est situé à l’avant droit sur le côté et les individus se mettent tête-bêche pour l’accouplement. Lorsqu’il s’accouple ses spermatozoïdes s’accumulent dans une poche: la spermathèque. Les ovules sont fécondés lors de leur expulsion et la ponte des œufs forme un ruban gélatineux en forme de spirale, de couleur blanc-jaunâtre.

Alimentation : Le doris dalmatien se nourrit exclusivement de l’éponge Petrosia Ficiformis, qu’il broute avec sa radula. C’est une bande râpeuse qui porte de nombreuses petites dents.img_3660

Doris, wikipédia, fran.cornu.

Posted in Faune et Flore, Uncategorized | Tagged , , , , , | Leave a comment

Le poisson Lime

Description :
Le poisson Lime aussi appelé la bourse émeri est un petit poisson de 10 à 14 cm de img_6771 long. Sa couleur varie selon son habitat: dans les tons vert quand le poisson est parmi des végétaux, brunâtre à ocre quand il est sur le récif ou le sable. Son corps haut et comprimé présente des rayures irrégulières. Sa peau est recouverte de très petites écailles qui lui donnent un aspect de cuir usé. Des petites excroissances charnues et pointues sont souvent à observer de chaque côté de ce petit poisson. Le poisson Lime a un museau court, concave en forme de trompette avec une petite bouche dotée de dents puissantes adaptées au grignotage. Sa nageoire dorsale comporte deux parties distinctes :
– une paire d’épines située un peu en arrière de l’œil : la première épine est forte, barbelée et érectile, et la seconde est peu visible car très petite.
– une nageoire souple, située plus en arrière, supportée par des rayons non ramifiés.
Ses nageoires pectorales sont peu développées.
On trouve 2 à 4 paires d’épines de part et d’autre de la queue. Leur observation permet de distinguer les mâles des femelles. En effet, chez le mâle, ces épines sont longues et recourbées vers l’avant, alors que chez la femelle, elles sont à peine plus grandes que les autres écailles, voire inexistantes.

Habitat :
Ce petit poisson trouve souvent refuge dans des gorgones et des phanérogames marines*. 14924031_10157797814990529_1291877207_oOn l’observe entre 5 et 20 m de profondeur, le plus souvent dans les herbiers, mais également sur fond de sable où il emprunte la couleur par homochromie*. Cette aptitude lui permet lorsqu’il se sent menacer ou en danger de changer rapidement de couleur,  prenant une teinte plus foncée ou plus claire, se laissant ensuite dériver parmi les gorgones et les algues, la tête vers le bas. Et oui ! le poisson lime se déplace la tête vers le bas.
*Plante à graines. (Les phanérogames forment un embranchement.) Larousse

*Aptitude de certaines espèces animales à harmoniser leur coloration, de façon permanente ou temporaire, avec celle du milieu où elles vivent. Larousse

Alimentation :
Le poisson Lime est omnivore. Elle se nourrit essentiellement de plantes, algues et petits invertébrés mais affectionne particulièrement les petits crustacés.

Lanzarote

Sources : Doris, wikipédia

 

 

 

Posted in Faune et Flore | Tagged , , , , , | Leave a comment

La Tylodine Jaune

Description: Malgré sa couleur jaune vif, la Tylodine jaune est difficilement observable.  img_4197En effet, ce petit gastéropode ne dépasse pas les 3 à 5 cm de long mais il a surtout une grande faculté de mimétisme. De couleur uniformément jaune safran, son corps, incluant le pied est relativement massif et allongé. Il est entouré par un manteau qui est parcouru par de nombreux bourrelets fins qui lui donnent l’aspect fripé. Sur le dessus,on observe une coquille externe très fine en forme de chapeau chinois aplati (coquille patelliforme). Légèrement déviée sur la gauche, elle présente des taches ou des stries radiales irrégulières de couleur brune en périphérie du chapeau. Protégée sous sa coquille, une unique et large branchie plumeuse est visible du côté droit de l’animal. Sa tête comporte deux rhinophores enroulés à la base desquels se trouvent de petits yeux noirs quasi invisibles et deux tentacules buccaux situés plus en avant.

Localisation: Ces mollusques vivent sur les récifs peu profonds entre la surface et une quinzaine de mètres de profondeur dans des zones bien éclairées. On rencontrera la tylodine jaune principalement sur l’éponge Aphysina aerophoba où le mimétisme de ce mollusque le rend difficilement observable. On les trouve essentiellement en Méditerranée et Adriatique mais on peut également les observer en Atlantique Nord-Est, des Canaries jusqu’ au nord des îles Britanniques.

Alimentation: Les tylodines se nourrissent, selon les espèces, d’ascidies, de coraux OLYMPUS DIGITAL CAMERAmous, d’hydraires, de bryozoaires ou d’éponges. Son alimentation est principalement constituée d’ éponge vérongia jaune (Aplysina aerophoba). Cette éponge photophile, contient des algues symbiotiques* dans ses tissus. La tylodine broute les premiers millimètres de l’éponge où se trouve l’algue bleue (Cyanobactérie). Ainsi, son régime alimentaire n’est pas uniquement carnivore comme le laisse supposer certains ouvrages.

Reproduction: Les Tylodines sont hermaphrodites et ovipares. Elles se reproduisent par voie sexuée. L’orifice génital est situé sur le côté droit à l’avant ainsi les gamètes mâles sont échangés par un canal et la fécondation est interne. La ponte des oeufs forme un ruban gélatineux en forme de spirale d’environ un centimètre de haut.

img_3611Généralités: Les géologues datent l’apparition des premiers individus au Miocène (-21 millions d’années).

En cas de menace, certains tylodines produisent une toxine caustique tandis que d’autres peuvent fuir le danger en nageant par ondulation.

Sources: wikipedia, fran.cornu, Doris

Posted in Faune et Flore | Tagged , , , , | Leave a comment